13 Publier un article

Présentation

Dans les chapitres précédents, nous avons vu comment écrire un article puis une page, et les mettre en attente de relecture. Dans ce nouveau chapitre, nous allons examiner comment le publier.

Cependant, à partir de maintenant ce didacticiel abordera la partie administration du site. Un premier temps sera consacré aux menus permettant de mettre en ligne des contenus publics et privés. Ensuite, l’organisation des menus sera abordée, puis pas à pas les diverses possibilités offertes par WordPress et les extensions installées seront examinées.

Les Widgets

Nous avons vu dans l’article précédent la différence entre les menus et les Widgets sous WordPress. S’agissant de publier un contenu, dans la plupart des cas il faut utiliser les Widgets.

La barre latérale, appelée Principal Sidebar, est composée de plusieurs Widgets, ils sont décrits au chapitre précédent. Mais dans notre site, nous ne faisons appel qu’à quelques-uns d’entre eux, rappelons-les, mais en les classant depuis le haut de la barre latérale, vers le bas :

  •  Nom du Widget – Titre affiché
  • Recent Posts With Thumbnails (extension du même nom, utilise le menu personnalisé « La une ! ») – La une !
  • Articles récents (WordPress) – Les nouvelles / News
  • Catégories (WordPress) – Articles par Thèmes / Hierarchy Posts
  • Menu personnalisé (WordPress) – Toutes nos pages
  • Menu personnalisé (WordPress, utilise le menu personnalisé « All Pages ») – All pages
  • Custom Meta (WordPress) – Flux RSS
  • Custom Meta (WordPress) – Compagnons
  • Menu personnalisé (WordPress, utilise le menu personnalisé « Espace Compagnons ») – Espace Compagnons

Vous avez certainement remarqué que cette barre latérale propose des choix différents selon que l’on visite le site depuis l’espace public, ou depuis l’espace privé. Comment cela fonctionne-t-il ?

Cette particularité fait appel à une extension particulière, elle est nommée « Privileged Menu ». Cette extension sera décrite plus loin dans un autre chapitre, car elle n’est actuellement utilisée que dans la publication des pages.

Cette extension a été choisie pour son interface de mise en œuvre facile, mais aussi pour son intéressante particularité : il suffit de ne pas s’en occuper pour qu’automatiquement tout ce qui est publié soit public. Comme les articles sont par nature publics, nous allons directement passer à leur publication, mais avant je vous propose d’examiner une intéressant fonction qui permet de mettre une image « à la une ».

Mettre une image à la une

De quoi s’agit-il ?

Depuis le temps que vous suivez ce didacticiel, vous avez certainement remarqué, mais sans consciemment le savoir, que la communication sur internet est affaire d’image. On peut aussi mettre un « s » à image(s). Nous sommes bien dans le visuel, une image étant souvent plus parlante qu’un texte, elle permet aussi d’attirer l’attention.

Dans la création de contenus, vous avez appris comment insérer des images dans vos textes, mais vous n’avez peut-être pas réalisé que certaines pouvaient avoir un impact supérieur aux autres. Le but est ici de rechercher celle qui est la plus significative du contenu que vous souhaitez mettre en ligne. Peut-être même qu’elle pourrait participer à la ligne éditoriale de l’association. L’idée est donc de rechercher cette image, et de faire en sorte que les internautes la voient en premier. Pour ce faire, il y a plusieurs pistes :

  1. La mettre au début de toutes les images de l’article ;
  2. La mettre au début de l’article, avant le texte ;
  3. La mettre en vignette dans le lien qui permet de visiter l’article.

Mettre une image à la une, consiste à réaliser les deux derniers critères, le premier devenant de fait inutile.

Pour réaliser cette particularité, WordPress propose une fonction dans sa version de base qui réalise le critère n°2, tandis que le N°3 est réalisé au moyen d’une extension.

Dans l’écran d’édition, la partie droite propose plusieurs barres de menus, dont je vous montre la disposition lorsqu’elles sont fermées :

Barres_Repliées

Vous ne les avez peut-être jamais vues dans cet état, mais sachez que la petite flèche disposée à droite des titres permet de les déplier, ou de les replier lorsqu’elles sont ouvertes. Cela s’appelle un menu accordéon dans le jargon du net. Tout en bas, dépliez la fonction « Image à la une ». Si vous dépliez cette fonction, elle peut ressembler à ceci :

Image-a-la-une-00

Si vous cliquez sur le lien « Mettre une image à la une », vous aurez immédiatement accès au menu des médias qui vous permettra de choisir une image. Ce choix réalisé, la fonction se complète avec l’image choisie, comme ceci :

Image-a-la-une

Dans cet exemple, Christiane décorait le gros œuf pour la journée de la chasse aux œufs, image assez significative de cette journée. Le résultat immédiat est que cette image viendra se placer avant le texte de l’article. Vous pouvez vérifier en visitant l’article consacré à la chasse aux œufs. Peut-être aviez-vous déjà intégré cette image dans votre texte, cela n’est pas vraiment utile puisqu’elle se retrouvera toujours en tête de votre article.

Il existe une seconde conséquence, cette image se retrouvera aussi en vignette dans la barre latérale du site, mais seulement pendant la durée qu’elle restera en tête des articles parus. Ceci est dû à l’extension nommée « Recent Posts With Thumbnails ». Questions : pourquoi seulement à cet endroit, et pourquoi pendant seulement ce temps-là ?

Dans l’absolu, il serait possible de se passer de cette extension, et de faire figurer des vignettes devant tous les items sous le titre « Les nouvelles / News » de la barre latérale. Ce choix n’a pas été retenu, pour la raison que cette barre deviendrait rapidement illisible avec toutes ces vignettes, et qu’elle perdrait de cohérence entre les différentes propositions. Il existe des blogs qui ne proposent essentiellement que des vignettes, comme celui des Geek Faëries, mais il s’agit d’un autre style de présentation. Le choix actuel est donc de ne retenir que l’article le plus récent, pour mieux attire l’attention. Pour ce faire, l’extension a été réglée pour ne proposer qu’un seul choix : celui du dernier article.

Mais tout est modifiable, après mûres réflexions…

Votre article est fin prêt, mis en exergue, alors publiez-le.

Publier mon article

Nous supposons que l’article en attente a été vérifié, orthographe, présentation, sous-titres, mis dans la bonne catégorie (chapitre 7), référencement (chapitre 8), médias (chapitre 9), liens (chapitre 10). Même si vous disposez des droits permettant de publier par vous-même, mettre l’article en attente permet de revenir dessus pour une dernière vérification. En outre, cela permet de se garder un peu de temps avant la mise en ligne définitive, au cas où l’article pourrait encore mûrir un peu.

Tout est prêt ? Allons-y ! Rendez-vous dans l’édition de l’article. Examinez la gauche de l’écran, dans sa partie haute vous devez trouver une boîte de dialogue comme celle-ci, nous l’avons d’ailleurs déjà utilisée une première fois au chapitre 6 :

Publier_01

Intéressons-nous à la fonction « état : » qui devrait être « En attente de relecture » : cliquez sur le lien « Modifier« . Il s’agit d’une liste déroulante qui permet deux fonctions : « En attente de relecture », c’est l’état actuel de l’article, et « Brouillon ». Pour choisir une des deux fonctions, il suffit de cliquer dessus, et de valider avec le bouton « OK » qui réapparaît à la fermeture de la liste.

Publier_02

Intéressons-nous maintenant à la fonction « Visibilité ». Si vous cliquez sur le lien « Modifier« , d’autres fonctions apparaissent :

Publier_03

Les trois boutons radio s’excluent mutuellement.

  • Public permet de publier immédiatement l’article dans son état actuel, tout le monde pourra le lire.
  • Protégé par mot de passe permet de restreindre l’accès pour un ou plusieurs internautes particuliers qui seraient pourvus d’un mot de passe pour pouvoir le lire. Dans ce cas, lorsqu’un utilisateur choisit cet article, automatiquement un formulaire d’identification lui est soumis.
  • Privé permet aussi de restreindre l’accès, mais à tous les utilisateurs référencés dans le site.

Concernant la case à cocher « Mettre l’article en avant sur la page d’accueil », cette fonction n’opère uniquement que si la page d’accueil du site affiche des articles. Dans notre cas, l’accueil est une page appelée « statique », cela n’aura aucun effet. Dans le cas d’un accueil avec des articles, l’effet de cette case cochée se traduira par la remontée de l’article, en premier (au-dessus) du ou des articles habituellement affichés à l’accueil. Cette fonction permet de rafraîchir l’accueil dans le cas de blogs.

On sort de la fonction en validant le bouton « OK » ou par le lien « Annuler« .

Voyons maintenant la fonction la plus intéressante, « Publier-le ». Cliquez sur le lien « Modifier« , une sorte de calendrier apparaît :

Publier_04

Il est ainsi possible de programmer la publication, immédiatement, ou à une date précise. Pour cette date, il est possible de définir le jour calendaire, le mois, l’année, l’heure et même à la minute près pour la publication. Pour une publication immédiate, automatiquement la date et l’heure actuelles sont affichées au début. On sort de cette fonction toujours en validant le bouton « OK », ou le lien « Annuler« .

Jusqu’à maintenant, tout est fin prêt, mais l’article n’est toujours pas en ligne. Si tout est correct, validez le bouton bleu « Publier », et l’article est en ligne. Après un petit instant, l’éditeur se modifie, et dans sa partie haute une nouvelle ligne apparaît au-dessus du titre, avec la mention « Article mis à jour », et un lien « Voir l’article« . Si vous cliquez dessus, vous vous retrouvez sur le site, directement sur l’article, comme pour tous les internautes.

Vous pourrez ensuite revenir sur le tableau de bord, en validant la fonction correspondante en première ligne du site.

Je consulte don mon article sur le site, et … zut, une erreur ! Que faire ?

Rassurez-vous, il est toujours possible de modifier ce qui est déjà publié. Pour ce faire, depuis le tableau de bord retrouvez l’article, éditez-le, mettez-le à jour, et validez avec le bouton bleu « Publier » qui est devenu « Mettre à jour ». Vous pouvez même le rendre inaccessible, avec les fonctions « privé », « mot de passe », et le remettre en attente de relecture, et même le remettre en brouillon, avec la fonction « état », en choisissant l’option adaptée dans la liste déroulante.

Enfin, si vous êtes entré par erreur en mode édition, que vous avez commencé à modifier quelque chose, et si vous désirez abandonner les modifications en cours, il vous suffit de cliquer à nouveau sur le menu du tableau de bord, et une case d’avis apparaît pour indiquer « Cette page demande de confirmer sa fermeture ; des données saisies pourraient ne pas être enregistrées », cliquez alors sur le bouton « Quitter la page », et tout redeviendra en l’état initial.

Une dernière chose, il est toujours possible de détruire définitivement un article, de deux façons :

  • Soit dans l’éditeur, avec la fonction « Déplacer dans la corbeille » sous la boîte « Publier » ;
  • Soit en survolant l’article avec la souris dans le menu des articles, et en cliquant sur la fonction « Corbeille ».

Version imprimable