orchidées

Des Orchidées au château de Selles-sur-Cher.

Visitez l’exposition d’orchidées au château de Selles-sur-Cher organisée en partenariat avec l’Orchidium de Contres.

Trois thèmes sont présentés au fil des saisons : les parfums, les formes et les couleurs, la vie des orchidées.

Exposition orchidées

L’exposition est comprise dans le prix du billet d’entrée au château.

Le mot Orchidée vient du latin orchis avec l’influence du grec orkhidion qui signifie testicule, en référence à la forme des tubercules souterrains de certaines orchidées terrestres des régions tempérées : seuls les deux tubercules ressemblent un peu à cette partie du corps. C’est à Théophraste que l’on attribue cette dénomination. Les données scientifiques obtenues grâce au pollen d’une orchidée éteinte retrouvé dans de l’ambre nous indiquent que cette famille serait âgée de 75 à 86 millions d’années. Les orchidées ont notamment développé des caractéristiques rendant cette famille de plantes très économe en ressources : réduction du nombre détamines, symbiose avec un champignon, etc. Leurs graines sont souvent minuscules. Leur taille et poids varie beaucoup selon l’espèce, les plus petites ne mesurant que de 1 à 5 millimètres qui ne pèse probablement pas plus d’un gramme ou deux alors que la plus grosse orchidée peut peser plus d’une tonne et développer des tiges d’environ 3 mètres de long. Selon les auteurs, le nombre d’espèces botaniques dans cette famille varie de 25.000 à 30.000. Ces chiffres en font l’une des plus importantes familles de plantes à fleurs, qui a pratiquement colonisé tous les milieux, à l’exception des déserts et des cours d’eau.

De nombreuses espèces d’orchidées, majoritairement situées en zone tropicale ont disparu ou sont menacées. Ceci est principalement causé en premier lieu par la destruction de leur habitat : (déforestation, artificialisation des lisières forestières, fragmentation des forêts, drainage des zones humides pour la culture ou l’assainissement, etc.), de même que par la demande de certains collectionneurs (pression qui semble moins importante de nos jours alors que les techniques de reproductions des orchidées se spécialisent). La régression et la disparition de pollinisateur (insecte, oiseau, chauve-souris) dont l’orchidée est souvent dépendante peut également être un facteur amenant une espèce sur la voie de la disparition.