12 Afficher les pages et les articles

Temps de lecture estimé : 9 mn

Présentation

Dans les chapitres précédents, vous avez écrit au moins un article et une page, mais peut-être avez-vous remarqué que vous ne trouvez pas votre page sur le site, alors que ce n’était pas le cas pour votre article. Pourquoi ?

La raison tient à l’organisation d’un site créé avec WordPress.

Il existe de nombreux logiciels qui permettent de créer des sites, depuis que l’internet existe. Aux débuts, l’internet repose sur ce que l’on appelle l’hypertexte, c’est-à-dire créer un texte affichable sur un ordinateur, et dans lequel il est possible de naviguer d’un emplacement à un autre. Cette possibilité est offerte grâce à des balises. Ces balises sont codifiées, c’est le fameux code HTML. Aux débuts, l’internet propose essentiellement des pages, au sens commun de textes. Les premiers utilisateurs étaient essentiellement des scientifiques universitaires, et rapidement ils ont cherché à agrémenter leurs textes avec des schémas, puis des images, mais ce n’était guère pratique. Les informaticiens n’étant jamais à court d’idées, ils imaginèrent rapidement une autre organisation pour créer les pages : plutôt que de se contenter de l’hypertexte, ils eurent l’idée de découper complètement les contenus en petites entités, chacune d’entre elles étant gérée par une base de données. L’internet tel que nous connaissons était né !

Dans la suite de cette histoire, les utilisateurs se sont à leur tour emparés de ce nouvel objet qui facilitait les échanges. Des sociétés de vente l’ont utilisé, puis des organismes de presse, et aussi d’autres universitaires pour lesquels les échanges de savoir-faire devaient rester gratuits, donnant naissance au mouvement mondial de l’Open Source. Pour finir, le monde de l’Open Source s’est mis à proposer des logiciels qui permettent de construire un site, à la fois avec des pages, du code HTML, et une base de données pour appuyer le tout. WordPress fait partie de ce monde, gratuit et personnalisable, même si quelques-uns proposent des compléments contre rétributions, mais généralement peu onéreux.

Après cet intermède, revenons au comment afficher nos pages et nos articles.

Puisque WordPress sait afficher aussi bien des pages, au sens originel du terme, que des articles, il fait aussi une distinction sur les modes d’affichages : les menus et les Widgets. Les menus sont plus particulièrement destinés aux pages, et les Widgets aux articles.

Widget est un terme anglais que l’on peut traduite par truc, machin, bidule, mais je préfère gadget. Mais comme Widget est utilisé partout sans être traduit, je continue de même.

Dans les évolutions de WordPress, les widgets ont rapidement été associés à la façon d’organiser l’accès aux différents contenus d’un site, c’est ainsi que nous trouvons maintenant des widgets qui organisent des menus, et d’autres spécialisés par de nouvelles extensions. Je vous propose donc d’aborder ces sujets en plusieurs temps :

  1. La liste des menus
  2. La liste des widgets
  3. La description de ce qui est réellement utilisé, mais dans un autre chapitre.

Les menus

Dans WordPress, il n’existe qu’une seule possibilité de menus, mais comme elle est personnalisable, elle permet toutes les combinaisons possibles. Voici la liste de ce qui est personnalisé pour notre site :

  • All pages: menu qui sert pour la partie en langue anglaise, identique à MenuWidget.
  • Espace Compagnons: menu qui sert pour notre espace privé.
  • La une !: Menu particulier qui utilise l’extension « Recent Posts Widget With Thumbnails », pour afficher seulement le dernier article paru, mais avec une image vignette. C’est équivalent à la couverture d’un périodique.
  • MenuWidget: menu qui sert pour la partie en langue française, identique à All pages.
  • Mon menu (Menu fixé, Top Menu-tête): menu qui sert pour le pavé noir, le menu fixé, et le menu horizontal en tête de l’écran, le « Top Menu-tête ».

Les emplacements des menus possibles dépendent du thème utilisé dans WordPress. Pour le nôtre, il n’en existe que deux :

  1. Menu fixé : c’est le pavé noir.
  2. Top Menu-tête : c’est le menu horizontal situé tout en haut de l’écran.

Cependant, certaines extensions permettent d’utiliser des menus personnalisés à d’autres emplacements que ceux définis par le thème, par l’intermédiaire de Widgets. Il faut donc maintenant présenter les Widgets.

Les Widgets

Voici la liste de tous les widgets possibles, utilisables dans le site. Les widgets affichés en caractères normaux sont ceux qui proviennent du thème. Les widgets affichés en caractères rouges proviennent d’extensions ajoutées au thème. Les widgets affichés en caractères gras sont ceux qui sont utilisés.

  • AEC Contributors : [traduction] liste des contributeurs du calendrier, avec possibilité d’un lien vers leurs sites personnels s’ils en possèdent.
  • AEC Upcoming Events : [traduction] widget remplacé par un shortcode qui pointe dans une liste d’événements.
  • Archives : archives mensuelles des articles du site. Cette possibilité sera ouverte lorsque le site contiendra de nombreux articles.
  • Articles récents : les articles les plus récents, classés par ordre chronologique depuis le plus récent (qui est donc présenté en tête), vers les plus anciens (donc placés plus bas).
  • Breadcrumb NavXT : [traduction] ajoute un fil d’Ariane au-dessus des pages et des articles.
  • Calendrier : calendrier des articles du site.
  • Catégories : affiche une liste ou un menu déroulant des catégories.
  • Commentaires récents : les commentaires les plus récents du site.
  • Compteur WP-SpamShield – Graphic : [traduction] affiche sous forme graphique combien de spams sont bloqués par WP-Spamshield.
  • Compteur WP-SpamShield – Personnalisé : affiche sous forme personnalisée combien de spams sont bloqués par WP-Spamshield.
  • Custom Meta : [traduction] permet d’afficher ou non plusieurs possibilités :
    • se connecter,
    • administrer le site,
    • afficher les flux RSS des articles (utilisé pour permettre aux internautes de s’abonner aux nouveaux articles),
    • afficher les flux RSS des commentaires,
    • afficher un lien vers le site de l’association WordPress,
    • afficher un lien personnalisable (utilisé pour accéder à l’espace privé).
  • Flux : détermine tous les accès aux articles, aux commentaires et aux pages, par flux RSS ou Atom.
  • Google+ Badge Widget : affiche le badge Google +1 sur le site.
  • LeatherDiary Homepage Default-Post : [traduction] méthode par défaut pour afficher les derniers articles selon les catégories sélectionnées. Dans notre site, la page d’accueil (= Homepage) n’affiche pas les articles comme dans un blog, mais une page d’accueil dite « statique ».
  • Menu personnalisé : ajoute les menus personnalisés dans la Sidebar (la barre latérale de droite).
  • Mettez fin au spam : permet de faire savoir aux autres comment ils peuvent mettre fin au spam sur les blogs, en affichant une icône commerciale qui propose un lien vers le site d’une extension.
  • Nuage d’étiquettes : affiche un nuage des étiquettes les plus utilisées. Notre site n’utilise pas les étiquettes.
  • Pages : affiche une liste des pages du site.
  • Recent Posts With Thumbnails : [traduction] affiche une liste des articles les plus récents, avec une vignette associée. L’internaute peut indifféremment cliquer sur le titre de l’article ou la vignette. Dans notre cas, cette liste est réduite à un seul article avec l’utilisation du menu « La une ! ».
  • Rechercher : champ de recherche d’un contenu sur le site.
  • Shortcodes Ultimate : [traduction] widget de l’extension des shortcodes personnalisables.
  • Texte : permet d’afficher un texte arbitraire, ou du code HTML.

Voici maintenant les emplacements possibles des Widgets. Seul le premier est actuellement utilisé :

  • Principal Sidebar
  • Widget de pied de page gauche
  • Widget de pied de page médian
  • Widget de pied de page droit
  • Notification de pied de page

Qui fait quoi ?

Selon les droits qui vous ont été octroyés, selon les types d’utilisateurs et les rôles associés, vous ne possédez peut-être pas encore la possibilité de faire afficher vos articles et vos pages. En effet, au début de ce didacticiel des possibilités restreintes vous ont été données, ce qui fait que lorsque vous avez terminé un article ou une page, votre contenu est soumis à relecture. C’est donc un autre utilisateur qui permettra cet affichage. Cependant, il reste intéressant de connaître le détail de cette organisation, d’où la description qui suit. Pour savoir comment faire, ce sera l’objet d’un autre chapitre.

Commençons par les menus.

Le thème utilisé pour notre site a été choisi pour sa sobriété et sa relative simplicité. Par défaut, il n’offre qu’une possibilité d’emplacements, et une seule possibilité de menus, mais ils sont personnalisables.

Les seuls emplacements possibles sont le haut de l’écran (= le « Top Menu-tête »), et le menu fixé (= le pavé noir). Ces deux emplacements sont parfaitement complémentaires, car quelle que soit la longueur de la page, le pavé reste toujours au même emplacement de l’écran, d’où son nom « fixé ». Du fait de la limitation de la largeur de l’écran et des dimensions du pavé, cet emplacement est nécessairement utilisé pour les accès « de base », ou généraux, aux contenus du site. Ces accès sont définis dans un menu personnalisé dénommé « mon menu ». Ce menu est assez simple, il propose huit accès :

  • La page d’accueil du site, en français.
  • La page d’accueil du site, en anglais. Elle est présentée comme une sous-page de la page française dans le menu de tête, et légèrement décalé dans le pavé.
  • Le calendrier des événements, réalisé avec une extension particulière.
  • La page de présentation de l’association.
  • La page qui permet aux internautes de contacter l’association.
  • Les mentions légales.
  • Le plan du site, réalisé avec une extension particulière.
  • L’accès à l’espace privé réservé aux Compagnons, qui ne s’affiche que lorsqu’un utilisateur est connecté avec des identifiants particuliers (comme les vôtres).

Cet ordre suit une logique, du haut vers le bas, mais qui peut être contestable. Cependant, cet ordre résulte des habitudes des internautes, et du niveau d’intérêt des contenus. En effet, la page d’accueil est évidemment la première qui apparaît lorsqu’on se connecte sur le site, car il en faut bien une ! Elle est donc située tout en haut. Ensuite, nous sommes une association qui propose des animations, donc le calendrier des événements est évidemment significatif de nos activités. Après, les autres accès sont de moins en moins significatifs, jusqu’aux mentions légales, obligatoires mais que peu d’internautes visitent, et enfin l’espace privé qui n’a d’intérêt que pour une toute petite partie des internautes.

Poursuivons par les Widgets.

Le thème utilisé pour notre site propose six emplacements de widgets, sachant que les widgets peuvent indifféremment utiliser une organisation prédéfinie par le thème, faire appel à des menus personnalisés, ou faire appel à des extensions. Voici les 6 emplacements :

  • Principal Sidebar (= barre principale de côté) : c’est l’emplacement le plus couramment utilisé. Il est disposé à droite de l’écran, car dans notre culture nous lisons de gauche à droite, et de haut en bas, ce qui détermine l’ordre de priorité des intérêts.
  • Trois Widgets de pied de page : respectivement nommés gauche, médian, droit. Chacun est disposé en colonne.
  • Notification de pied de page : affiche une ligne pour le copyright (de WordPress et non du site), et autre notification possibles, mais à concurrence d’un seul texte.
  • Articles de la page d’accueil : zone pour tous les widgets du thème, qui affiche les derniers articles d’une catégorie spécifique.

Dans notre cas, seul le premier emplacement est utilisé.

Voici maintenant ce que contient cet emplacement. Chaque emplacement est représenté sur le site par son titre :

  1. Recent Posts With Thumbnails : utilise une extension particulière avec comme titre « La une ! ».
  2. Articles récents : c’est la méthode par défaut du thème pour présenter les articles. Le titre est double, en raison du bilinguisme, « à la une / News ». Les articles sont directement accessibles par leur titre, quelle que soit la langue. Cette présentation est paramétrée pour ne seulement afficher que les cinq articles les plus récents, sachant qu’il reste possible d’accéder à tous les articles par ailleurs.
  3. Catégories : accède aux articles selon leurs différentes catégories. Le titre, bilingue, est : Articles par Thèmes / Hierarchy Posts ».
  4. Menu personnalisé, avec comme titre « Toutes nos pages » : c’est la méthode personnalisée pour accéder à toutes les pages rédigées en français. Elle fait appel à un menu spécial dénommé « MenuWidget ».
  5. Menu personnalisé, avec comme titre « All pages » : c’est la méthode personnalisée pour accéder à toutes les pages rédigées en anglais. Elle fait appel à un menu spécial dénommé « All pages ».
  6. Custom Meta : permet de n’afficher qu’une seule proposition qui permet de s’abonner au flux RSS. Son titre est « Flux RSS ».
  7. Custom Meta : permet de n’afficher que deux propositions, l’une qui permet de se connecter (ou se déconnecter) au site pour son administration, l’autre qui permet d’accéder à l’espace privé réservé aux compagnons. Son titre est « Compagnons », et les deux options sont « Connexion/déconnexion » et « Espace privé ».
  8. Menu personnalisé : utilise une extension qui permet un choix complet d’accès aux pages et aux articles, selon la page qui est affichée. Son titre est : « Espace Compagnons ». Cette option n’est présente que sur une page spéciale nommée « Compagnons ». Elle n’apparaît dans la barre que lorsqu’un utilisateur est connecté au site avec des identifiants particuliers, comme ceux dont vous disposez.

Cette dernière disposition permet de ne proposer aux internautes que ce qui est public, sans qu’ils aient à connaître ce qui est proposé dans l’espace privé. Dans l’autre sens, cela permet de ne proposer que ce qui est privé, sans devoir être encombré avec toutes les options du site, sachant qu’il reste toujours possible d’y accéder par ailleurs à partir du pavé.

Actuellement, si l’on se trouve dans l’espace privé, et que l’on clique sur « Espace privé », il ne se passe rien, comme si la page rebouclait sur elle-même (c’est d’ailleurs le cas). Cela permet de sauvegarder la suite, si une autre page spéciale, avec d’autres contenus privés, devenait nécessaire. Il faudrait alors la paramétrer en conséquence. En effet, l’accès aux pages comme aux articles est ici complètement paramétrable, page par page, tandis que les articles le sont par les catégories, les auteurs, et les archives.

Version imprimable